Le Verger Éditeur

Éditeur humaniste depuis 1988

Accueil > Le grenier > Ecrivains en résidence > Ce que rapporte l’envoyé

Ce que rapporte l’envoyé

Jacques Jouet

Parution vendredi 12 mars 1999

Étrange histoire, vraiment, que nous fait découvrir ici Jacques Jouet…

Étranges histoires de porcs-épics attaquant leurs adversaires à reculons, d’hyènes baissant la tête pour hurler au contraire des loups et des chiens, de roi de rats monstrueux, du cannibalisme de certains animaux, comme la cigogne, qui mangent parfois leur progéniture, de papillons à sexe mixte et ailes dissemblables à gauche et à droite, d’Apollon aux couleurs de Miró, de lièvre rusant pour retrouver son gîte sans être vu…

Bref, de la diversité du monde, telle que la rapporte un Envoyé à sa Dame, laquelle travaille pour un Parlement qui cherche à rassembler. Où sommes-nous, dans ce songe ? Le rat à trompe insectivore existe-t-il ? Et le Poeta raymondus, le faucon d’Éléonore, les sécrétions du jambonneau de mer, la momie égyptienne d’un politicien véreux, la taupe à six doigts ?...

Chaque mot ici est un compte, est un conte sur le monde, que l’écrivain recompose à sa façon. « Nous ramassons ici une boule de neige de l’univers avec l’espoir de la relancer dans l’univers », dit la Dame à son Envoyé.

Mais au fait, savez-vous, lecteurs, ce qu’est un écrivain ? Vous souriez, vous trouvez évidente la réponse ? Méfiez-vous, lecteurs, des évidences. Allez donc faire un tour boulevard de la Victoire, à Strasbourg, au numéro 29. Entrez, c’est ouvert, même le dimanche. Vous aurez, peut-être, réponse aux questions que pose ici Jacques Jouet, Envoyé de la Direction régionale des affaires culturelles d’Alsace en ce point du monde traversé, comme tous les autres, par des neutrinos et de la poésie.


64 pages - Format : 11,5 x 17,5 cm, broché, 5,33 €

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.