Le Verger Éditeur

Éditeur humaniste depuis 1988

Accueil > Le grenier > Jeunesse > La Fontaine aux Fées

La Fontaine aux Fées

Chantal Robillard

Parution vendredi 12 mars 1999

Un jeu oulipien autour des contes de Perrault

Que signifient les paroles précieuses ? Le langage fleuri ? Qu’est-ce qu’un don ? Un pouvoir ? Qu’est-ce qu’offrir ou recevoir ? Les fées le savent.

Bonnes ou mauvaises, elles ont toujours plus d’un tour dans leur sac. Elles savent donc, également, ce qu’est une belle absente ou une contrainte du prisonnier. Elles n’ignorent pas que certaines eaux pétrifient, que les grands singes composent des poèmes, qu’il existe, en Alsace, un haut château, perché au-dessus de la plaine, où le brouillard joue des tours aux visiteurs, et, en Auvergne, un village où elles peuvent chuchoter toutes les nuits des songes aux habitants, que les dentellières peuvent prononcer des vœux surprenants et qu’une disparition au coin d’un bois n’est pas toujours ce que l’on croit.

Les fées posent donc, au fond, les mêmes questions que le conte de Perrault intitulé « Les fées », à propos des liens familiaux amoureux ou du pouvoir.

Dans son second recueil, Chantal Robillard s’aventure dans les mêmes eaux. Elle plonge dans la Fontaine aux fées. Elle en ramène des arbres enchantés, des animaux désenchantés, des sœurs ennemies et de grandes orgues en pierre de lave. Autant dire que, par la fable ou par la métaphore, et toujours avec l’humour, elle règle des Contes à croquer avec les mots.

Une critique à lire sur le blog panoramas

Une critique également sur le Magazine littéraire


112 pages - Format : 11,5 x 17,5 cm, broché, 7,62 €

Place des libraires Trouvez ce livre chez un libraire avec Place des libraires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.