Le Verger Éditeur

Éditeur humaniste depuis 1988

Accueil > Le Verger > Société > Ardennes, Aurès, Alsace

Ardennes, Aurès, Alsace

Albert Botte

Parution lundi 8 mars 2010

Des Ardennes aux Aurès, des Aurès à l’Alsace, voici la vie d’un homme qui a toujours, sous toutes ses formes, chéri la justice.

Albert Botte, cet Ardennais né en 1935, aime faire les choses à sa manière.

Affecté à Kheirane en 1960, au moment des « événements », il accepte la mission d’enseigner les enfants des Aurès. Son seul ennemi en Algérie, ce seront donc les fautes d’orthographe ou de grammaire !

Nommé juge d’instruction à Strasbourg en 1973, il devient conseiller à la Cour d’Appel de Colmar, puis président de chambre dans les cours d’Appel de Metz et ensuite de Colmar. Il connaîtra, tant à l’instruction qu’en président des sessions de cour d’Assises, des affaires pénales très diverses et parfois spectaculaires, allant des affaires de mœurs et des meurtres, à la drogue ou à la responsabilité médicale, accomplissant ainsi une carrière orientée sur les seules activités de « terrain ».

Parti en retraite, le juge Botte ne « bat pas en retraite » pour autant ; désormais ancré en Alsace, il s’engage contre l’injustice et pour les libertés. Très attentif à la Justice d’aujourd’hui, il porte sur elle le regard décapant d’un bourlingueur des prétoires.

Dominique Wirtz-Habermeyer, journaliste, a passé de longs moments d’entretien avec le « juge Botte ». Elle en ramène ce portrait, tout en nuances et en sensibilité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.