La Louve éditions

Histoire, sources  et littérature

Accueil > La Louve > Textes > Curiosités infernales

Curiosités infernales

Stéphane Vautier

Parution samedi 15 juin 2013

Diables, sorciers, fées, elfes, lutins, possédés, vampires, loup-garous, etc.

Aux sources des croyances populaires : textes rassemblés par P. L. Jacob (1806-1884)

Il en est de l’ouvrage de Jacob comme des cabinets de curiosités : ils sont en soi un plaisir et l’on aime à s’y perdre. Jacob, conservateur à la bibliothèque de l’Arsenal dans la seconde moitié du XIXe siècle, exhume ces textes puis les classe, selon les critères d’une époque en pleine transition : diable, possession, vampires, lutins, spectres, affaires de sorcellerie… Ces textes de toutes époques entrent alors en résonance, ce qui permet de faire des rapprochements éclairants.

Car ce n’est pas un hasard si le siècle finissant, tout ouvert aux progrès de la science qui semblent alors sans limites, est aussi une période féconde dans la réflexion sur toutes les croyances dites populaires, alors encore très présentes à tous les niveaux de la société. Au XXIe siècle, cette compilation de textes prend un autre relief : elle permet de rentrer dans une compréhension plus construite des origines de ces croyances, parfois toujours vivaces, et dans tous les cas fascinantes.

Ce sont des extraits issus de plus d’une centaine d’ouvrages, aujourd’hui parfois difficiles à trouver, qui sont ici annotés pour une lecture plus aisée, et contextualisés pour en permettre une meilleure compréhension.


Agrégé d’Histoire, Stéphane Vautier est actuellement Inspecteur d’Académie dans l’ouest de la France.

Broché, 14x20 cm, 336p, 26 €

ISBN 978-2-916488-63-9

Place des libraires Trouvez ce livre chez un libraire avec Place des libraires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.